Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire
1979-2017 : 38 ans de culture libertaire

Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | La vie de l'ACL | La presse en a parlé | Les projets | I.R.L. | Nos amis | Des libertaires éditent | Les liens | Les téléchargements | Nous contacter

Recherche dans le site

Accès rapide à tous les titres

 


Editions Alternative Libertaire et Editions du Monde Libertaire

Anarchisme, violence, non-violence
Xavier Bekaert

Image JPEG - 25.3 ko
Anarchisme, violence, non-violence

L’anarchisme social est sans doute la doctrine politique qui a le mieux posé les termes d’un vrai débat sur les questions de violence / non-violence.

En se réclamant de la libre fédération des individu(e)s et des groupes humains, en se positionnant clairement contre la peine de mort et pour la suppression des prisons et de tout autre lieu de coercition, l’anarchisme social a, toujours parié sur la capacité des êtres humains à pouvoir vivre ensemble libertairement, fraternellement et égalitairement, et s’est toujours rangé, de ce fait, sans ambiguïté aucune, dans le camp du refus de la violence.

À la question de savoir ce qui, de la violence ou de la non-violence, fonde le rêve libertaire, la réponse ne souffre donc aucune interprétation : c’est la non-violence !

Mais ce rêve peut-il voir le jour sans violences ?

L’État, le capitalisme, le militarisme, les religions, le patriarcat, le racisme, le sexisme, le fascisme, le totalitarisme, le productivisme, le scientisme... qui sont au cœur du pourquoi et du comment des oppressions et des exploitations - qui génèrent depuis toujours les cent mille et une petites et grandes violences politiques, économiques, sociales, culturelles... de notre quotidien -, se laisseront-ils abolir ou tout simplement réformer ? Une armée non-violente ne demeurera-t-elle pas toujours une armée ? Des capitalistes "non-violents" ne seront-ils pas toujours des exploiteurs ?

Bref, même si on prend pour acquis qu’il est certains moyens (la torture, le terrorisme aveugle...) avec lesquels il est hors de question de transiger, qu’il va de soi que l’évolution primera toujours sur la révolution, l’évidence n’impose-t-elle pas d’oser le courage du pragmatisme ?

Et au débat, nécessaire, sur la morale, ne doit-il pas se substituer un débat, impératif, sur les conditions politiques, économiques, sociales... de la mise en œuvre de cette morale ?

Cette brochure qui va à contre-courant de tous les clichés sur les anars poseurs de bombes s’y essaye.

Anarchisme, violence, non-violence de Xavier Bekaert Editions Alternative Libertaire et Editions du Monde Libertaire, 80 pages - 2005 - 5 euros




Librairies et points de diffusion | Liste de diffusion | Remerciements | Pour nous contacter ou commander