Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire
1979-2017 : 38 ans de culture libertaire

Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | La vie de l'ACL | La presse en a parlé | Les projets | I.R.L. | Nos amis | Des libertaires éditent | Les liens | Les téléchargements | Nous contacter

Recherche dans le site

Accès rapide à tous les titres

Pour en savoir plus
 



L’anarchisme a-t-il un avenir ?
Introduction et sommaire

Introduction

Plus de deux cents personnes se sont rencontrées à Toulouse, en octobre 1999, pour s’interroger sur l’avenir de l’anarchisme à l’aube du nouveau millénaire… Malgré les limites du « jeu » colloque et du lieu « université », un instant de réalité partielle de rêverie anarchiste s’est concrétisé. Rien de vraiment étonnant car les précédents colloques co-organisés par l’ACL ont montré le bien fondé de ce genre d’entreprise, de rencontre.

À l’évidence, les textes présentés dans ce volume ne rendront pas compte de l’ambiance ; les émotions ressenties par les uns ou les autres ne peuvent guère être retranscrites. Les actes donnent à toutes et tous l’occasion de reprendre les thèmes abordés et, espérons-le, l’occasion de retrouver les idées ayant permis la réalisation de ce colloque. Ils ne sont pas non plus une traduction fidèle de l’ensemble des interventions. Pour diverses raisons, surtout technique et de forme (longueur), nous n’avons pas pu en présenter certaines, par contre nous avons intégré à ce recueil les textes que des personnes absentes nous avaient adressés.
À ce premier pari tenu s’en ajoute un second : faire se rencontrer et discuter, sur un même pied, observateurs du milieu anarchiste, chercheurs impliqués comme le regretté René Lourau qui nous a quittés peu après, acteurs critiques donc véritablement chercheurs. Comme toujours et comme dans tout colloque, la qualité ou l’intérêt des interventions est variable. Si certains vont trouver que des textes dérapent trop vers le langage prosélyte et « militant », d’autres jugeront qu’un risque de dérive universitaire guette tous ces intervenants, s’ils n’en sont pas déjà prisonniers. À cela, nous répondrons que, comme l’itinerrance guide le participant au colloque, le butinage est de tradition pour qui lit des actes. Malgré la cohérence toujours voulue par les initiateurs de ce genre de rencontre et de recueil, l’individu trace son chemin propre et les utilise en toute liberté. À l’évidence, nous n’avons pas répondu à la prométhéenne question que nous posions, l’Anarchisme a-t-il un avenir ?, même relativisée par le sous-titre, Histoire de femmes, d’hommes et de leurs imaginaires. Mais, encore à l’évidence, nous n’attendions pas de réponse à cette question… Elle a peu à voir avec la recherche de pistes et de solutions pour l’avenir des anarchistes et de leurs organisations. Elle rappelle au contraire cette fondamentale incertitude sans réponse, sans fin, de l’anarchisme et de son devenir sans cesse interrogés.
Cette interrogation s’appuie, aujourd’hui plus qu’hier, sur le renouveau incontestable d’une présence, d’un marquage anarchiste et libertaire dans les mouvements sociaux de notre temps. Dans les discours, les images… jusque dans la récupération par la publicité. Présences anarchistes dans les grands mouvements sociaux qui, comme Seattle et Nice, ont défrayé les chroniques mondialisées de notre temps. Présences multiples au quotidien à travers un grand nombre d’expériences associatives ou de vie, comme les squats… Autre trait qui donne légitimité à notre interrogation : le poids des jeunes dans bon nombre de ces expériences. Il existe, à nos yeux, un vivier de personnes plus liées à l’anarchisme qu’elles ne le croient. Bien des idées ou des propositions, voire des pratiques qui fondent l’imaginaire anarchiste depuis longtemps, ne sont-elles pas réactualisées, reprises consciemment ou non par des associations, des collectifs, des groupes ne se proclamant ni anarchistes, ni libertaires ? Une nébuleuse de présences, de pratiques, d’idées et de symboles libertaire se déploie. Ces signes qui se multiplient depuis la chute du mur de Berlin dans l’ensemble de nos sociétés « occidentales » et riches sonnent comme une promesse d’avenir. À l’opposé, la sclérose, la langue de bois de nombreuses organisations anarchistes ou libertaires traditionnelles ne peuvent pas être imputées aux antagonismes complémentaires de l’individualisme et du collectif ou communautaire qui traversent en permanence les mondes et les modes de l’anarchisme. Individualisme et communautarisme, cet « inconciliable et inséparable » couple, dévoilé par de nombreuses interventions, est comme la pierre philosophale de l’anarchisme. Cette légitime permanence ne justifie cependant pas le manque de renouveau des discours anarchistes et libertaires, l’absence de références théoriques fortes propres à notre temps. N’est-ce pas traduit par la part importante prise dans les discours des libertaires d’aujourd’hui par des penseurs comme Gilles Deleuze ? Sans nier l’intérêt des penseurs anarchistes « classiques », ne manquons-nous pas de propositions, de discours, voire de théories permettant de donner une cohésion, un sens, une communauté d’imaginaire aux acteurs de la nébuleuse libertaire ?
La perception de cette dichotomie est toujours d’actualité à nos yeux. Ni le colloque, ni le temps qui vient de s’écouler entre sa réalisation et cette publication, ne peuvent la résoudre. Elle est à l’origine de notre projet, elle s’avère encore pertinente aujourd’hui. En tant que questionnement de pratiques, d’individus, d’idées… et non comme demande divinatoire. Dans leur diversité, les textes viennent confirmer la pertinence de notre questionnement d’origine. Face aux problèmes que posent les développements de nos sociétés de sur-consommation, l’anarchisme de demain aura-t-il, tout en conservant une multiplicité de formes et d’approches, la capacité de construire des imaginaires et des pensées donnant sens à ses présences ? Ou, malgré la part prise par les libertaires dans ce qu’il est convenu d’appeler le mouvement social, s’enfermera-t-il dans une recherche de la Révolution perdue, se figera-t-il dans l’évocation perpétuelle du vrai anarchiste d’hier ?
N’en restons pas là et rappelons-nous que cette interrogation, sous des formes diverses, est présente depuis des lustres sur le front de l’anarchisme. Les retours sur l’histoire ont l’intérêt de permettre des mises en perspectives qui prennent une profondeur que la simple interrogation d’actualité n’a pas. Depuis que des personnes se revendiquent anarchistes ou libertaires, l’histoire montre qu’elles ont su faire face aux évolutions de leur monde et du monde. D’ailleurs, les anarchistes n’ont pas été les derniers à investir Internet parfois présenté comme une invention libertaire ou de libertaires… Le renouveau de la présence libertaire, jusque dans la grande toile qui est aussi terrain de « la nouvelle économie » libérale, vient illustrer cette capacité d’évolution mais relance encore une fois le problème insoluble de l’antériorité, de la simultanéité nécessaires ou non entre l’action et les discours.
Ces pages, comme les précédents actes de colloques d’un même type publiées par l’Atelier de création libertaire, sont une petite contribution illustrant la vitalité des approches anarchistes et leurs fondamentales incertitudes. Elles révèlent, encore une fois, que l’Université n’est pas encore totalement un espace fermé au monde. Tout en sachant les limites du jeu, nous ne pouvons qu’appeler à de nouvelles rencontres de ce type qui cassent des cloisons que beaucoup encore veulent conserver étanches…

Sommaire

Introduction
Histoires anarchistes
Unité et diversité de l’anarchisme : un essai de bilan historique, Gaetano Manfredonia
L’anarchisme en Italie entre le xixe et le xxe siècle : les lieux et les mythes, Franco Bertolucci
Figures anarchistes en Amérique latine
Itinéraire idéologique d’un anarchiste latino-américain : Manuel Gonzalez Prada (1844-1918), Joël Delhom
La figure du gaucho dans l’imaginaire anarchiste argentin : un exemple dans la littérature d’Alberto Ghiraldo,
Anna Laura Moreno Sanz
Entre guerre et révolution
Les anarchistes face à la guerre de 1914-1918, Jean Sié
Les réalisations anarchistes pendant la guerre d’Espagne, Nicolas Iwan
Expérience anarchiste de Puigcerdà (1936-1937), Jean-Louis Blanchon
Communisme et anti-communisme dans l’œuvre de Victor Serge, Sharif Gemie
Les irréguliers de l’anarchie
Représentation romanesque des premiers nihilistes russes, « Pères et Fils » de Tourgueniev, Peter Diener
Brassens l’irrégulier de l’anarchisme, Claire Auzias
« Foutrement moyenâgeux », Marie-Dominique Massoni
Des savoirs scientifiques libertaires ?
Voies anarchistes de la connaissance, René Lourau
Les anarchistes et la science, approche, Philippe Pelletier Deleuze et le renouveau de la pensée libertaire, Daniel Colson
Anarchismes et anarchistes aujourd’hui : discours et engagements
L’engagement militant et l’utopie aujourd’hui, Stéphanie Chauvin
Anarchisme, histoire et discontinuité, Antonio Morales Toro
L’éternelle jeunesse de l’anarchisme, Joao Freire
L’espace public au xxie siècle, Alfredo Errandonea
Idéologies et pratiques
Organisations et pratiques libertaires : deux voies divergentes ? Floreal Macarro
Futurs imprévisibles et anarchismes prématurés, Ruben Prieto
Contradictions et limites de l’anarchisme aujourd’hui, Jose-Maria Carvalho-Ferreira
De la révolution à la révolution...
Contre l’abolition du rêve, Ronald Creagh
Présences anarchistes
Des chômeurs libertaires ? Nathalie Maurice
Act Up anarchiste ? David Michels
L’anarchisme sentimental du Canard enchaîné, Laurent Martin
Christiania ou quand les hippies font de la politique (malgré eux), Didier Inowlocki
Repenser l’économie et ses patrons
L’anarchisme : le futur au présent, Peter Schrembs
L’introuvable justification du pouvoir patronal, Emmanuel Dockes
Sexisme et anarchie
Essai d’identification de la femme anarchiste, Le rôle des femmes dans l’anarchisme (xixe-xxe siècle),
Sophie Kérignard
De l’antiféminisme chez les anarchistes, Corinne Monnet
Utopies, dépassement des genres, et de la domination masculine, Daniel Welzer-Lang
L’anarchie d’Internet
L’anarchisme francophone sur Internet, Eric Zolla
Libérer l’anarchie !
Citoyen ou individu : une alternative ? Lluis Sala-Molins
Se réapproprier le présent : considérations sur les possibilités de l’anarchisme, Carlos Ramos
Anarchie in-finie, Salvo Vaccaro
Éloge de l’anarchie, Mimmo Pucciarelli

Renaud et Mimmo

Renaud et Mimmo, organisateurs du colloque




Librairies et points de diffusion | Liste de diffusion | Remerciements | Pour nous contacter ou commander