Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


Pour commander ce livre (comment commander)

- 1989
- 88 pages
- prix de vente public : 7,62 EUR
- ISBN : 2-905691-13-1
- nos références : 023


Du même auteur :
 


COLLECTIF

La résistible ascension de l’extrême-droite à Marseille
Actes du colloque sur l’extrême-droite à Marseille, octobre 1987

L'extrême-droite à Marseille

Le colloque organisé à Marseille par le CIRA a le grand mérite d’avoir entrepris une étude régionale globale de l’extrême-droite. Une étude qui, au-delà de résultats électoraux qualifiés de « tremblement de terre » par celui qui en fut le bénéficiaire - on n’est jamais si bien servi que par soi-même -, ne limite pas au seul Front National les problèmes posés par l’extrême-droite marseillaise, s’intéresse, plus qu’à M. Le Pen, aux idées de M. Le Pen et cherche à comprendre, de la fin du XIXe siècle à nos jours, à travers les années Sabiani, puis les guerres coloniales, leur enracinement propre.

Si de telles rencontres entre historiens, qui sont parfois aussi des militantes et militants qui s’essaient aussi parfois à l’histoire, pouvaient être organisées dans telle région où, massivement, les électeurs n’ont pas honte de voter pour Le Pen - l’Alsace, par exemple, terre nouvelle pour lui, ou, terre déjà ancienne, la banlieue populaire et ouvrière de Paris -, nous progresserions certainement : pour agir, mieux vaut connaître. Historiens et militants, le mélange est souvent détonnant, il peut aussi favoriser la confrontation des faits et des idées...


En octobre 87, le Centre International de Recherche sur l’Anarchisme (CIRA) de Marseille organisait un colloque sur l’extrême-droite à Marseille. Ce sont les actes de ce colloque que nous publions ici.
Contributions de : A. Beitone, C. Bruschi, B. Genet, D. Gentilin, J. Jurquet, E. Temine, D. Van Euwen.
Préface de Madeleine Rebérioux