Archive pour février 2011

Les Croquignard, une «bande à Bonnot des montagnes»?

Quebeuls vient de tracer le dernier trait de crayon de son double album intitulé Les Croquignard. On avait fait connaissance, dans le premier volume (Bandits fantômes dans les Alpes, éditions du Fournel, L’Argentière-La Bessée, 2008), avec cette fratrie originaire du village de Mentoulles dans la Val Chisone, une des vallées piémontaises où l’on parle l’occitan, il patouà. Le second volume (Les années rouges, éditions du Fournel, L’Argentière-La Bessée, 2010) nous révèle le sort, entre émigration, expulsion, emprisonnement, cavale, fusillade avec les gendarmes ou les carabiniers, travaux forcés, etc. que connaissent Luigi, Alessandro, Ernesto et Pietro Croquignard, dont le vrai patronyme, que Quebeuls ne révèle pas par respect pour les descendants, ne « sonne » pas plus italien que le nom de leur village d’origine. Lire la suite de ce billet »

L’histoire de l’anarchisme italien est liée, par bien des aspects, à l’histoire de l’émigration italienne. Malatesta lui-même a passé une bonne partie de son existence hors d’Italie, en Amérique du Sud et à Londres (mais aussi en Égypte et ailleurs), avant son retour rocambolesque en Italie en 1919, et il était en contact avec des militants répartis aux quatre coins du monde. Le fil conducteur choisi pour ce blog offre donc un vaste champ d’investigation. Ce sera la seule contrainte que nous nous imposerons : nos « conversations » auront toutes pour point de départ les vicissitudes des anarchistes italiens dans le monde et aborderont, au fil de l’actualité, de l’humeur, peut-être aussi des réactions et des demandes des lecteurs, des sujets variés, que nous illustrerons si possible de photographies, documents d’archives, correspondances, textes traduits de l’italien…