Archive pour juin 2009

Bakounine dans l’Histoire du terrorisme de Blin et Chaliand

anarchistsymbolfigur2La 4ème de couverture ne pouvait que me mettre l’eau à la bouche: dans l’Histoire du terrorisme qu’ils avaient dirigée, Gérard Chaliand et Arnaud Blin étaient censés avoir “réunis [sic] pour ce livre les discours, manifestes, et autres textes théoriques des acteurs principaux du terrorisme, de Bakounine à Ben Laden, la plupart inédits en français.” De Bakounine à Ben Laden? Voilà qui promettait… Et d’une certaine manière, on n’est pas déçu.

Le projet même d’un ouvrage prétendant faire l’histoire de quelque chose qui serait le terrorisme et dont on pourrait suivre le développement dans l’histoire (”de l’Antiquité à Al Qaida”, annonce fièrement le sous-titre de l’ouvrage), mériterait pour le moins d’être discuté. Je me suis concentré pour ma part sur les deux contributions qui évoquent Bakounine: celle d’Olivier Hubac-Occhipinti sur “Les terroristes anarchistes du XIXe siècle” (p. 125-144), et celle d’Yves Ternon sur “Le terrorisme russe (1878-1908)” (p. 145-188), ainsi que sur un texte fourni en annexe de l’ouvrage par Arnaud Blin et présenté comme une contribution de Bakounine intitulée “Révolution, terrorisme et banditisme” (p. 520-522). Mais il n’est pas impossible que l’on puisse tirer du traitement réservé à Bakounine des conclusions plus générales sur le sens et la valeur des ouvrages de cette sorte. Lire la suite de cette entrée »

Repères biographiques sur Bakounine

On connaît Bakounine souvent davantage pour sa vie que pour ses écrits. D’ailleurs, la plupart des ouvrages qui lui ont été consacrés sont des biographies. Dans cette rubrique du blog, on reviendra sur un certain nombre d’événements marquants dans la vie de Bakounine.

bakunin_portraitMais en guise de préalable, des éléments de chronologie et de bibliographie ne sont pas inutiles. Lire la suite de cette entrée »

Bakounine et sa mauvaise réputation

Il est assez rare de croiser Bakounine dans le champ académique, et quand on le croise, c’est souvent en mauvaise compagnie (récemment encore, Ben Laden, on y reviendra). On n’écrit pas sur Bakounine, et si l’on doit écrire sur lui, on prend bien soin de ne pas le lire. Cette rubrique du blog souhaiterait d’abord recenser - parfois sur le mode du bêtisier, ou du dictionnaire des idées reçues - le monceau d’erreurs et de falsifications, plus ou moins délibérées, qui recouvrent les écrits de Bakounine et en obstruent l’accès. Bien entendu, on se chargera aussi de défaire patiemment, documents à l’appui, cet écheveau maladroit, drôle ou révoltant de petites calomnies et de grandes inexactitudes.
bomb
Parmi les thématiques qui retiendront notre attention : Lire la suite de cette entrée »

« La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848 »

bakouninecouvertCe jeudi 4 juin paraît à l’Atelier de Création Libertaire La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848. Ce volume contient d’une part une longue introduction précisant les enjeux théoriques et pratiques de l’engagement de Bakounine au cours des révolutions de 1848, d’autre part les principaux textes (pour la plupart inédits) dont il a entouré cet engagement.

On connaît Bakounine (1814-1876) comme l’un des « pères de l’anarchisme » et pour la bataille, théorique et pratique, qui l’opposa à Marx au sein de la 1ère Internationale. Mais tout cela est bien tardif : Bakounine ne peut vraiment être qualifié d’anarchiste qu’à partir du milieu des années 1860, il n’adhère à l’Internationale qu’en 1868, pour en être exclu avec ses amis en 1872. Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.