Archive pour janvier 2010

Petit, Bakounine était-il de droite?

michail_bakunin_selfportrait-50-50Les lecteurs de ce blog ne peuvent plus l’ignorer, Bakounine n’a pas toujours été anarchiste: démocrate révolutionnaire dans les années 1840, puis partisan de l’émancipation des Slaves d’Europe centrale, il ne s’est converti au socialisme libertaire et à l’anarchisme qu’à partir de 1864 - voire plus tard si l’on considère qu’il ne se déclare lui-même anarchiste qu’à partir de 1867.

Mais tout cela laisse dans l’ombre le fait que Bakounine n’a pas nécessairement toujours été révolutionnaire, en particulier lors de sa jeunesse en Russie. On dispose à ce sujet d’un texte de 1838, publié en guise d’avant-propos à une traduction de textes de Hegel, et dans lequel Bakounine semble exprimer des positions conservatrices. C’est du moins ainsi qu’il me semblait que tous les commentateurs interprétaient ce texte, jusqu’à ce que je découvre ce qu’en disait l’excellent livre de Paul McLaughlin, Bakunin - The Philosophical Basis of His Anarchism, New York, Algora, 2002, p. 68-69, lequel s’appuie lui-même sur un article de Martine Del  Giudice,  “Bakunin’s  Preface  to  Hegel’s  Gymnasium Lectures:  The  Problem  of  Alienation and the Reconciliation with Reality”, article paru dans la revue  Canadian-American Slavic Studies, n° XVI (1982).

Lire la suite de cette entrée »

On peut s’abonner à Michel Bakounine

bakunin_speaking-20Il est désormais possible de s’abonner à ce blog.

Pour cela, il suffit de renseigner l’espace “entrez votre adresse mail” dans la rubrique “restez connectés” qui se trouve à droite de cette page. Vous recevrez ainsi une notification chaque fois qu’un nouveau billet sera publié sur ce blog - ce qui vous épargnera d’avoir à vous connecter fiévreusement chaque jour, voire chaque heure, pour vérifier que rien n’a été écrit de nouveau sur votre barbu préféré.

Mesurez le sacrifice: de ce fait, vous allez vous connecter moins souvent, les statistiques de fréquentation du blog vont plonger, notre business plan va être réduit à néant, nous ne pourrons vendre cet espace à un fond de pension basé aux îles Caïmans et aller vivre sous les cocotiers avec l’argent récolté.

Vous l’aurez compris: vous pouvez vous abonner, mais vous pouvez aussi NE PAS vous abonner.

[L'image qui illustre ce billet montre Bakounine prononçant un discours au congrès de Bâle de l'Internationale en 1869]

Le parapluie de Bakounine

semprunA l’origine de ce billet, il y a la question posée par un aimable lecteur de ce blog dans un commentaire à un autre billet, et à l’origine de cette question, il y a le livre de Jorge Semprun, L’écriture ou la vie, Paris, Gallimard, 1994 (publié en Folio en 1996). Dans ce livre, un chapitre s’intitule “Le parapluie de Bakounine” et le lecteur en question voulait que je me renseigne sur le parapluie en question : “dans quel contexte, par qui et comment est-il cité, autre que Jorge Semprun dans L’écriture ou la vie ?”.

J’avais promis de me renseigner, ce que j’ai fait en commençant par lire le livre de Semprun et en suivant les pistes qu’il indique. A la vérité, je ne suis pas arrivé à répondre à la question posée par mon lecteur - sinon qu’à ma connaissance personne n’avait mentionné ce parapluie auparavant.

Pour les amateurs qui seraient tentés de poursuivre l’enquête, je m’en vais rappeler dans quel contexte, historique et narratif, il est fait mention de ce fameux parapluie chez Semprun. Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.