Archive pour mai 2010

“La passion de la destruction est en même temps une passion créatrice!”

destruction_of_leviathan-50“La passion de la destruction est en même temps une passion créatrice ” (Die Lust der Zerstörung ist zugleich eine schaffende Lust): c’est par ces mots que Bakounine conclut en 1842 son premier texte révolutionnaire, La Réaction en Allemagne - texte que l’on peut lire en allemand dans un scan du texte original, ou en français, soit dans la traduction de Jean Barrué, soit dans la mienne. A l’heure où l’on peut espérer que la population grecque (et d’autres peut-être après elle) fasse l’expérience pratique de ce que signifie cette déclaration, je souhaiterais dans ce billet en proposer un commentaire, en étudier la réception et m’attarder sur une référence en particulier qui y a été faite, chez les situationnistes.

Lire la suite de cette entrée »

Un portrait mystère

bakunin_1840sRonald Creagh m’a récemment demandé si je connaissais l’origine du portrait qui illustre ce billet. On le trouve en effet sur wikipedia - où je puise moi-même la plupart des illustrations des billets de ce blog dans la mesure où les images qui s’y trouvent sont libres de droits (et qui plus est au format png, qui est un format libre).

Or c’est précisément de droits qu’il est ici question: on ne connaît pas la provenance de ce qui ressemble bien à une photo de Bakounine dans les années 1840. Au passage, un tel document est d’une grande valeur car toutes les autres photos connues de Bakounine sont des années 1860. Le problème, c’est qu’il n’est pas sûr que l’utilisateur qui l’a mis en ligne ait disposé des droits pour le faire. Et si la fondation wikipedia n’a pas percé le mystère de ce portrait dans ces prochains jours, celui-ci sera retiré le 21 mai 2010, soit après-demain…

D’où l’appel solennel que je lance aujourd’hui: quelqu’un connaît-il l’origine de cette photo (auteur, date, etc.)? Dans ce cas, merci de se mettre en contact avec Ronald Creagh (via le site recherches sur l’anarchisme) ou avec moi (par le biais de ce blog, en laissant un commentaire à ce billet).

J’avoue qu’il y a quelque malice dans ce billet: quand bien même la photo serait retirée de wikipedia, elle resterait néanmoins présente sur ce blog, et si quelqu’un y trouve à redire, il faudra bien qu’il nous renseigne sur l’origine de ce portrait…

Retour sur le Salon du livre libertaire

angaut_sllQuelques mots sur le Salon du Livre Libertaire qui s’est tenu le week-end dernier à Paris, à l’espace des Blancs Manteaux.

Tout d’abord, on ne saurait trop rappeler combien un événement de ce type est important pour les libertaires, et combien il démontre, contre une imagerie sommaire dans laquelle on a tenté de l’enfermer, que la culture libertaire est une culture du livre, de la brochure, de la compilation intempestive, et non une culture de la violence immédiate et incontrôlée. Ce rapport au livre et par le livre se traduit par l’existence de quantité de petites maisons d’édition qui proposent des textes devenus parfois introuvables, ou d’auteurs que l’on avait pas coutume de lire ensemble.

Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.