Articles avec le tag ‘1848’

Un après-midi rue Amelot

affiche_bakounine_publico_copie-640x480Dans le cadre de la tournée de propagande pour le livre La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848 publié aux éditions de l’ACL, une rencontre était organisée à la librairie Publico, rue Amelot à Paris, ce samedi 3 octobre après-midi, faisant suite à l’émission du matin sur Radio Libertaire.

Une vingtaine de personnes était présente, ce qui suffisait à bonder la petite arrière-salle de la librairie. Ce fut l’occasion pour moi de faire quelques rencontres et de voir un peu la manière dont des textes de Bakounine, dont on pourrait croire qu’ils n’ont guère qu’un intérêt historique et documentaire, peuvent encore résonner avec l’actualité politique et militante…

Lire la suite de cette entrée »

Podcaster “La liberté des peuples”

2008-09-10-logo-radio-libertaireIl est possible jusqu’à samedi prochain (10 octobre) d’écouter l’émission “La philanthropie de l’ouvrier charpentier” consacrée à La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848 sur le site de Radio Libertaire. Il paraît qu’on appelle ça du podcast. C’est un fichier mp3 de 1h30 et 64Mo, et l’émission commence effectivement au bout de 8 minutes.

Mais si vous débarquez sur ce blog en retard et que vous tenez absolument à entendre l’émission, elle est aussi sauvegardée sur le site de l’ACL: Emission radio libertaire du 3 octobre 2009

Tournée de propagande pour La liberté des peuples

bakouninecouvertLe livre paru aux éditions de l’ACL, La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848 fera l’objet de deux présentations publiques suivies chacune d’un débat.

- Paris: Le samedi 3 octobre 2009 à la librairie Publico, à partir de 16h30 (la date est annoncée sur leur site). La librairie Publico, c’est 145 rue Amelot, dans le 11ème arrondissement, métro République (lignes 3, 5, 8, 9 et 11) ou Filles du Calvaire (ligne 8 )

- Grenoble: Le mercredi 14 octobre 2009 à 20h à Antigone, café-bibliothèque-librairie situé au 22, rue des Violettes et accessible par la ligne C du Tram, arrêt “Vallier-Catane” ou “Docteur Calmette”. Plus de renseignements sur le site internet d’Antigone

Un petit texte de présentation pour ces deux débats:

Lire la suite de cette entrée »

« La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848 »

bakouninecouvertCe jeudi 4 juin paraît à l’Atelier de Création Libertaire La liberté des peuples - Bakounine et les révolutions de 1848. Ce volume contient d’une part une longue introduction précisant les enjeux théoriques et pratiques de l’engagement de Bakounine au cours des révolutions de 1848, d’autre part les principaux textes (pour la plupart inédits) dont il a entouré cet engagement.

On connaît Bakounine (1814-1876) comme l’un des « pères de l’anarchisme » et pour la bataille, théorique et pratique, qui l’opposa à Marx au sein de la 1ère Internationale. Mais tout cela est bien tardif : Bakounine ne peut vraiment être qualifié d’anarchiste qu’à partir du milieu des années 1860, il n’adhère à l’Internationale qu’en 1868, pour en être exclu avec ses amis en 1872. Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.