Articles avec le tag ‘anarchisme’

Question nationale, question sociale

black_circleL’activité révolutionnaire de Bakounine peut être sommairement partagée entre deux périodes: l’une au cours de laquelle il s’occupe essentiellement de la question des nationalités en Europe, en particulièrement de la question slave (1845-1863), l’autre, bien mieux connue, où il est actif sur le terrain de la révolution sociale (1864-1874). Toutefois, l’originalité de Bakounine parmi les révolutionnaires du XIXe siècle consiste à avoir toujours eu en tête ces deux questions, à l’articulation desquelles je souhaiterais consacrer les billets de cette rubrique. En somme, quels sont les problèmes politiques et historiques concrets (au XIXe siècle, on parlait alors de la question des nationalités et de la question sociale) sur lesquels l’activité théorique et pratique de Bakounine a tenté d’avoir prise?

Lire la suite de cette entrée »

Bakounine et la philosophie

bakounine1

Dans cette rubrique du blog, je souhaiterais m’intéresser aux rapports que Bakounine a entretenus avec la philosophie, non seulement parce que j’ai moi-même une formation de philosophe, mais aussi parce que le rapport de Bakounine à la philosophie fait partie des éléments qui sont le plus constamment minorés par les commentateurs. Je reviendrai d’ailleurs dans un prochain billet sur la mauvaise réputation de Bakounine comme théoricien.

Alors, Bakounine philosophe? Non, et lui-même a très vite cessé de nourrir la moindre ambition sur ce terrain. Mais dire cela, ce n’est pas encore régler la question de ses rapports à la philosophie. Dans les prochains billets de cette rubrique, je reviendrai sur les différents aspects de la question, à savoir: que Bakounine a reçu une formation philosophique, qu’il a rompu avec la philosophie, qu’il s’en est tenu éloigné pendant plus de 20 ans, puis qu’il a décidé de combattre aussi sur ce terrain dans la dernière période de son œuvre. Lire la suite de cette entrée »

Bakounine et sa mauvaise réputation

Il est assez rare de croiser Bakounine dans le champ académique, et quand on le croise, c’est souvent en mauvaise compagnie (récemment encore, Ben Laden, on y reviendra). On n’écrit pas sur Bakounine, et si l’on doit écrire sur lui, on prend bien soin de ne pas le lire. Cette rubrique du blog souhaiterait d’abord recenser - parfois sur le mode du bêtisier, ou du dictionnaire des idées reçues - le monceau d’erreurs et de falsifications, plus ou moins délibérées, qui recouvrent les écrits de Bakounine et en obstruent l’accès. Bien entendu, on se chargera aussi de défaire patiemment, documents à l’appui, cet écheveau maladroit, drôle ou révoltant de petites calomnies et de grandes inexactitudes.
bomb
Parmi les thématiques qui retiendront notre attention : Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.