Articles avec le tag ‘sociétés secrètes’

Bakounine et les sociétés secrètes au CIRA de Lausanne le 19 février 2019

Le 19 février prochain, à partir de 19h, je participerai au Centre International de Recherche sur l’Anarchisme (CIRA) de Lausanne à une présentation du numéro 41 de la revue Réfractions, qui a pour titre « Discrets, secrets, clandestins». Ce numéro porte d’une manière générale sur les pratiques qui cherchent à échapper au regard public, et par conséquent aussi aux injonctions contemporaines à la transparence, que ce soit du côté du pouvoir (secrets et mesures discrétionnaires de l’État ou du complexe militaro-industriel, par exemple, mais aussi opacité des plateformes numériques) ou du côté de ceux qui le contestent (refus des injonctions à la transparence, pratiques de discrétion, etc.). On trouvera ici le sommaire de ce numéro. Lire la suite de cette entrée »

Le Catéchisme au Chat Ivre

bakounine_societe-internationale-212x300Comme annoncé dans un précédent billet, l’édition des deux textes de 1866, Catéchisme révolutionnaire ainsi que le long texte sur les sociétés secrètes auquel l’équipe de l’IISG a donné pour titre Organisation de la Société révolutionnaire internationale, vient de paraître aux éditions du Chat Ivre. Le livre peut être commandé directement sur le site de l’éditeur, au prix d’un paquet de tabac (avec les feuilles). Il porte pour titre général Principes et organisation de la Société révolutionnaire internationale. Lire la suite de cette entrée »

Principes et organisation de la Société révolutionnaire internationale

66002b01resizedAu début du mois prochain paraîtra aux Éditions du Chat Ivre un volume réunissant deux textes de Bakounine : le Catéchisme révolutionnaire, dont il a déjà été question à plusieurs reprises sur ce blog, notamment à l’occasion de sa réédition (identique par rapport à l’édition par Guérin dans l’anthologie Ni Dieu Ni Maitre) en 2010 par L’Herne, et un texte inédit à ce jour en version papier, qui décrit l’organisation de la société secrète révolutionnaire que Bakounine cherchait à mettre en place à cette époque (1866). Comme pour la Confession quelques mois auparavant, je me suis occupé de corriger la transcription du texte, d’y ajouter des notes et d’en proposer une présentation. Le travail a toutefois été d’une nature et d’une ampleur tout autres que pour le texte autobiographique de 1851, pour des raisons sur lesquelles je vais revenir. Lire la suite de cette entrée »

Comme tant de personnages intéressants, mais aussi comme l'anarchisme, dont il est considéré à raison comme l'un des fondateurs modernes, le révolutionnaire russe Michel Bakounine (1814-1876) a mauvaise réputation : apôtre de la violence, faible théoricien, radicalement extérieur au champ intellectuel européen, on ne compte plus les griefs qui lui sont adressés.
Toute une partie de ce blog consistera d'abord à corriger cette image, erronée non seulement parce qu'elle consiste à projeter sur la personne de Bakounine les fantasmes construits à propos de l'ensemble du mouvement anarchiste, mais aussi parce que Bakounine n'est pas seulement l'un des premiers théoriciens de l'anarchisme. En consacrant ce blog à Bakounine, nous entendons ainsi présenter toutes les facettes de sa pensée et de sa biographie, depuis les considérations familiales de ses premières années jusqu'aux développements théoriques anarchistes des dernières, en passant par son inscription momentanée dans la gauche hégélienne et par son panslavisme révolutionnaire. Nous nous permettrons également quelques excursus, dans la mesure où ils pourront contribuer à éclairer la biographie et la pensée de notre cher Michka ! Le tout sera fonction des envies, de l'actualité, des réactions de lecteurs, et contiendra autant que possible de la documentation sous forme d'images et de textes.
Les archives