Archive pour la catégorie ‘1976’

Carmen Perez et Zizette Marsella en 1976

carmen-perez-et-zizette-marsella

Zizette a accompagné pendant un long moment le mouvement libertaire lyonnais, jusqu’à sa mort, en 1988. Elle est ici avec son ami Carmen Perez.

Post to Twitter

Le Goût de canon - avril 1976

1976-04-08-restaurant-le-gout-de-canon-9-rue-burdeau-1

1976-04-08-restaurant-le-gout-de-canon-9-rue-burdeau-2

Le Goût de canon fut le premier restaurant alternatif à ouvrir à Lyon. Une militante libertaire, Maryvonne Marcoux, en était à l’origine, aidée par d’autres personnes (dont deux libertaires italiens insoumis). Le 6 octobre 1996, le restaurant fut victime d’un accident criminel. On ne retrouvera jamais les coupables.

On peut lire plus d’informations sur le site de Rebellyon : http://rebellyon.info/Le-Gout-de-canon-explose-dans-la.html.

Post to Twitter

15 et 16 mai 1976 - fête de Politique Hebdo

Politique Hebdo avait organisé une fête au Centre Pierre Valdo, dans un parc. Les anarchistes lyonnais (et grenoblois) y tinrent une table de presse. Il ne reste malheureusement pas de photos de la présence libertaire à cette fête… si ce n’est un A cerclé et un « anarchie » bombé sur le décor de fond de scène du spectacle des Mirabelles : « Les guerilleroses ».

197605-15-fete-de-politique-hebdo-photo-c-l

(photo C. L.)

Post to Twitter


D'aucuns disent que l'anarchie est née à Lyon... nous n'irons pas jusque-là, mais les historiens savent que la ville de Lyon a joué un rôle important au sein des mouvements libertaires en France. Nous voudrions, par le biais de ce blog, proposer des images (de documents, de personnes, de manifestation, etc.) afin d'illustrer cette histoire, mais aussi créer des liens entre les militant-e-s, chercheurs et toutes personnes voulant connaître de près un courant politique qui ne semble pas avoir dit son dernier mot.
Nos premiers pas dans cette mise en image d'une mémoire libertaire, ne va pas se faire en ordre chronologique, mais au gré des documents que nous recueillerons, et sachant que depuis plus de trente ans nous sommes actifs au sein du mouvement, ici à Lyon, et avons pris du plaisir à utiliser des appareils photographiques pour garder des traces...