Archive pour la catégorie ‘1979’

28 septembre 1979 - Meeting de soutien à Pier Paolo Goegan

Pier Paolo Goegan, un anarchiste italien habitant en France, collaborait régulièrement à la revue IRL. Un meeting de l’Eurodroite devait se dérouler à Lyon, début février 1979. Dans un des articles de cette revue, « Au-delà du meeting de l’euro-droite: de l’anti-fascisme à l’anti-institutionnalisme », il proposait de s’attaquer à certains symboles, dont les sociétés d’intérim. Durant la contre-manifestation qui se déroula le 6 février, des sociétés d’intérim furent caillassées : l’« affaire » Goegan allait commencer.

Lire la suite de cette entrée »

Post to Twitter

L’été 1979 à la Gryffe

Voici un aperçu de ce qu’était la librairie libertaire la Gryffe dans la fin des années soixante-dix. En archéologue nous pouvons d’ailleurs préciser cette date : l’été 1979 (septembre ?). En effet, on voit vers la caisse la présence d’IRL numéro 29 qui est sorti pour l’été 1979 et l’annonce du meeting de soutien à Pier Paolo Goegan, qui eut lieu le 28 septembre de cette année.

Dans la librairie, ce sont Claudie et Jean-Pierre qui assurent la partie « figuration », bien que ce ne soit pas le mot lorsque l’on travaille à la Gryffe !

(Photographies de Christophe)

Post to Twitter

Premier mai 1979

Trente ans déjà et une manifestation du Premier mai marqué sous le sceau de l’originalité. Des anarchistes grimés, une banderole en 3 dimensions, un peu comme les black blocs d’aujourd’hui. Sauf que la nôtre, avec des slogans des 4 côtés, ressemblait à un bateau, avec un mât et des voiles. Nous étions juste derrière le cortège syndical, la CGT mettant son SO en rang pour séparer la manifestation. Ce devait être la première fois qu’ils voyaient tant d’anars, déguisés et maquillés.

Post to Twitter


D'aucuns disent que l'anarchie est née à Lyon... nous n'irons pas jusque-là, mais les historiens savent que la ville de Lyon a joué un rôle important au sein des mouvements libertaires en France. Nous voudrions, par le biais de ce blog, proposer des images (de documents, de personnes, de manifestation, etc.) afin d'illustrer cette histoire, mais aussi créer des liens entre les militant-e-s, chercheurs et toutes personnes voulant connaître de près un courant politique qui ne semble pas avoir dit son dernier mot.
Nos premiers pas dans cette mise en image d'une mémoire libertaire, ne va pas se faire en ordre chronologique, mais au gré des documents que nous recueillerons, et sachant que depuis plus de trente ans nous sommes actifs au sein du mouvement, ici à Lyon, et avons pris du plaisir à utiliser des appareils photographiques pour garder des traces...