Archive pour la catégorie ‘Divers’

«Les tueurs de la rue Duguesclin appartiennent à un redoutable gang d’anarchistes espagnols»

«Les tueurs de la rue Duguesclin appartiennent à un redoutable gang d’anarchistes espagnols», tirait ce journal après l’attaque du fourgon postal devant le bureau de poste de la rue Duguesclin, le 18 janvier 1951. Juan Sanchez et les frères Baïla Mata étaient de la partie.
Sur le site http://ruesdelyon.wysiup.net/PageRubrique.php?ID=1005416&rubID=1005550, il est indiqué :

Le 18 janvier 1951, Juan Sanchez et les frères Baïla Mata ont attaqué un fourgon devant le bureau de poste en faisant trois morts. Lors de leurs arrestations, l’un des frères se suicida, Sanchez fut condamné à mort. Dans leurs logis, pas de trace de butin, c’était des taudis sans même un lit, tout l’argent partait vers les organisations anarchistes CNT et FAI visant à renverser le dictateur espagnol Franco.

Juan Sanchez a vécu ensuite en Suède. Dans les années soixante-dix quatre-vingt, il était abonné de la revue libertaire lyonnaise IRL.

anars-espagnols-1

Post to Twitter

Mai 1998 - les 20 ans de la librairie la Gryffe

Pour ses vingt ans, en mai 1998, la Gryffe organisait une fête de soutien au CCO de Villeurbanne.

(Photos Mimmo Pucciarelli)

Post to Twitter

16 février 1997 : incendie de la Plume noire

La librairie la Plume noire, autre librairie anarchiste de Lyon, a été victime d’un incendie criminel, le matin du 16 février 1997, aux alentours de 4 heures. Le samedi 22 février, c’est plus de 3 000 personnes qui ont manifesté à Lyon, dont une bonne moitié de libertaires. En tête de la manifestation, on pouvait noter la présence d’André Gerin, maire communiste de Vénissieux : il avait l’air tout perdu dans ce défilé d’anarchistes… mais il était bien un des rares élus présents ce jour. (voir aussi la vidéo et d’autres photos)

(voir Rebellyon pour plus de détail)

(Photos Mimmo Pucciarelli)

Post to Twitter

Premières journées libertaires à Lyon - 7 et 8 juin 1981

Les premières journées libertaires de Lyon, qui ont vu au moins 600 personnes passer pendant ces deux jours (526 entrées payantes) ont été précédées d’une forte campagne d’affichage. Il faut dire que nous avions à notre côté le « Decaux de l’anarchisme » en la personne de Papy. Les gens qui arrivaient place des Terreaux avaient sous leurs yeux cette immense bandeau. Le même genre de bandeau avait été collé sur le périphérique et à l’entrée sud de Fourvière. Et tout Lyon était recouvert d’affiches.

D’autres journées eurent lieu en 1985, avec encore plus de participants… mais nous en parlerons plus tard !

(Photos Mimmo Pucciarelli)

Post to Twitter

Boum au 13 rue Pierre Blanc

Le local de la rue Pierre Blanc fût le local historique des libertaires lyonnais, dans les années soixante-dix et quatre-vingt. On y trouvait la plupart des groupes libertaires de l’époque… mais aussi il suffisait de pousser la grande table de réunion (qu’on distingue sur la droite de la photographie), pour faire des boums endiablées. Un appareil photo de bazar, un résultat pas probant… mais on retrouve une époque et des militantEs de cette époque. On ne devine sur la photo que Patrick L. (qui danse) et Pierre D. Sur le côté, la petite fille assise est l’une des filles de notre ami Germinal Sanchez, décédé il y a quelques années. De ce fils de la révolution espagnole, né en 1936 de parents anarcho-syndicalistes, nous reparlerons plus tard.

boum au 13 rue PierreBlanc dans les années 70

Post to Twitter

Histoire en images des libertaires lyonnais

D’aucuns disent que l’anarchie est née à Lyon… nous n’irons pas jusque-là, mais les historiens savent que la ville de Lyon a joué un rôle important au sein des mouvements libertaires en France. Nous voudrions, par le biais de ce blog, proposer des images (de documents, de personnes, de manifestation, etc.) afin d’illustrer cette histoire, mais aussi créer des liens entre les militant-e-s, chercheurs et toutes personnes voulant connaître de près un courant politique qui ne semble pas avoir dit son dernier mot.
Nos premiers pas dans cette mise en image d’une mémoire libertaire, ne va pas se faire en ordre chronologique, mais au gré des documents que nous recueillerons, et sachant que depuis plus de trente ans nous sommes actifs au sein du mouvement,  ici à Lyon, et avons pris du plaisir à utiliser des appareils photographiques pour garder des traces… et avec au moins autant de plaisir nous commençerons ce premier mai 2009 à vous les faire partager !!!

Post to Twitter


D'aucuns disent que l'anarchie est née à Lyon... nous n'irons pas jusque-là, mais les historiens savent que la ville de Lyon a joué un rôle important au sein des mouvements libertaires en France. Nous voudrions, par le biais de ce blog, proposer des images (de documents, de personnes, de manifestation, etc.) afin d'illustrer cette histoire, mais aussi créer des liens entre les militant-e-s, chercheurs et toutes personnes voulant connaître de près un courant politique qui ne semble pas avoir dit son dernier mot.
Nos premiers pas dans cette mise en image d'une mémoire libertaire, ne va pas se faire en ordre chronologique, mais au gré des documents que nous recueillerons, et sachant que depuis plus de trente ans nous sommes actifs au sein du mouvement, ici à Lyon, et avons pris du plaisir à utiliser des appareils photographiques pour garder des traces...