Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


 
Histoire

Nombre d'articles: 75

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

BALMET Maurice, BOUVERET Patrice, DECHESNE Guy, LACROÛTE ­Jean-Michel, MÉNÉTRIER François, PUCCIARELLI Mimmo
Résister à la militarisation
Le Groupe d’action et de résistance à la militarisation Lyon 1967-1984

Créé en 1967 par quelques militants expérimentés – les convictions de ces hommes et de ces femmes étaient, de ma­nière prépondérante, pacifistes, non-violentes, chrétiennes ou socialistes – le Garm (Groupe d’action et de résistance à la militarisation) s’est enrichi de l’esprit libertaire de Mai 68 et de l’apport de nombreux jeunes. Il a mobilisé des centaines de membres et des milliers de sympathisants. Ses actions dans la région lyonnaise, souvent specta­culaires et teintées d’humour, ont provoqué un retentissement national. Comme ses analyses, elles ont largement été le moteur de nouvelles pratiques et réflexions critiques à propos de l’armée et de la militarisation. Alors que la plupart des organisations de la même mouvance proposaient des objectifs et des méthodes spécifiques (le pacifisme, l’opposition aux armes nucléaires, les droits des soldats, l’objection, l’insoumission, la défense non-violente, l’armée populaire, l’anti-impérialisme…), le Garm, lui, a systéma­tiquement abordé tous les aspects de la politique de Défense et a pratiqué et soutenu de nombreuses formes d’opposition à cette dernière en France et à l’étranger, jusqu’au milieu des années quatre-vingt.


janvier 2019
324 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-121-5
nos références : 243
coédition CEDRATS (Centre de documentation et de recherche sur les alternatives sociales) et Observatoire des armements



DESPINIADIS Costas
Kafka et les anarchistes
Insubordination, intransigeance, refus de l’autorité

Dans les essais qui sont rassemblés dans ce livre, nous tentons donc, fidèles aussi bien aux écrits de Kafka lui-même qu’aux témoignages biographiques disponibles, de restituer la dimension réelle des intérêts de Kafka pour l’anarchisme, sans pour autant ni les amplifier ni les minimiser, comme s’il était interdit à un écrivain important d’être séduit par les idées anarchistes.

Nous ne prétendons pas bien sûr que cette grille de lecture ouvre toutes les portes de l’immense édifice que constitue l’œuvre de Kafka. Au contraire. Cependant, la question n’est pas résolue de savoir pourquoi la critique officielle a préféré laisser hermétiquement fermée cette porte – la porte qui permet de découvrir la critique exercée par cet exceptionnel «  dissecteur du pouvoir  » – nous livrant ainsi une image incomplète de ce grand écrivain.


octobre 2018
120 pages
format 11 par 18
prix de vente public : 8,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-120-8
nos références : 242



LEVARAY Jean-Pierre
1973

Il y a plus d’une quinzaine d’années j’ai écrit Putain d’usine et l’accueil a été très bon. Ce livre a changé ma vie, m’a fait rencontrer de nombreuses personnes, m’a fait voyager, m’a fait côtoyer des dessinateurs, théâtreux, cinéastes, libraires, auteurs et j’en passe. Une autre vie en parallèle au travail et à l’usine. À la faveur de lectures, à la faveur de réflexions, voilà que je me suis mis à me remémorer de vieux moments, ceux de mon entrée à l’usine. Époque, justement, au cours de laquelle je pensais ne pas rester à l’usine si longtemps.
Je ne suis pas adepte des jeux de mémoire, je préfère profiter du temps présent, mais ce texte s’est imposé. C’est peut-être ça aussi vieillir  : retrouver des traces de son passé…


Juin 2018
96 pages
prix de vente public : 7,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-113-0
nos références : 234



NAÏMI Kadour
Un mai libre et solidaire
La traversée de 68 par un jeune Algérien

Un soir, une camarade, Édith, et moi étudions le Petit Livre rouge de Mao. Soudain, Édith me demanda, du ton le plus suave, avec un tendre sourire  :

– Et si nous faisions l’amour  ?

Je l’ai fixée, à moitié surpris. En effet, nos rencontres avaient créé en chacun de nous un sentiment affectueux. Cette camarade était jolie, son corps souple et mince me plaisait, son visage aux lignes parfaites et ses yeux marron clair me charmaient. Le ton doux de sa voix me berçait. Bref, tout en elle m’enchantait. Ajoutons ce qui nous liait très fort psychiquement  : nos idées communes, nos sentiments partagés.

Je répondis au sourire de ma camarade avec plaisir, puis déclarai  :

– Nous n’avons pas le temps. Celui dont nous disposons doit nous servir à apprendre et à faire la révolution.


Mars 2018
120 pages
prix de vente public : 12,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-110-9
nos références : 232



AUZIAS Claire
Trimards - «  Pègre  » et mauvais garçons de Mai 68

Le livre de claire Auzias présente à la fois la passion que fut Mai 68 en France, mais aussi sa complexité, sans occulter les divisions qui existaient dans l’extrême gauche. Le tableau qu’elle nous présente de ces «  trimards  » et autres mauvais garçons, nous invite à sérieusement réviser les lectures abstraites et théoriques sur la révolution. Ce travail confirme qu’une autre histoire est toujours possible.

Trimards à Lyon, loulous à Grenoble, zonards à Nantes, katangais à Paris ou Mouvement révolutionnaire octobre à Bordeaux, pour l’auteure ce Lumpenproletariat était l’autre face de la Révolution.


Octobre 2017
492 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-105-5
nos références : 227



BÖSIGER André
Souvenirs d’un rebelle
Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien

André Bösiger était-il l’incarnation de l’anarchisme suisse, le vénérable ancêtre d’un mouvement sur le déclin, comme certains ont pu l’écrire  ? Non, il était un homme de son temps, de sa classe, du mouvement ouvrier révolutionnaire, comme beaucoup d’anonymes y compris dans ce pays. Ce qui le distingue d’autres, c’est la volonté qu’il avait de raconter sa vie, de transmettre aux jeunes son expérience et ses idées  ; c’est aussi une fidélité indéfectible aux idéaux de sa jeunesse alors que, dans l’après-guerre, certains militants anarchosyndicalistes – et non des moindres – choisiront de rompre avec le mouvement pour s’engager dans une voie réformiste. André était un rebelle et il le resta, assurant avec quelques autres la continuité du mouvement anarchiste à Genève pendant la deuxième moitié du XXe siècle.


Janvier 2017
120 pages
prix de vente public : 10,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-097-3
nos références : 222
coédition CIRA Lausanne



COLLECTIF
Rêves et passions d’un chercheur militant
Mélanges offerts à Ronald Creagh

Universitaire atypique, ayant entamé une carrière de chercheur assez tardivement, Ronald Creagh n’a pas moins produit plusieurs travaux de référence dans le domaine de l’histoire des idées politiques, des utopies ou des imaginaires sociaux. Comme l’on pouvait s’y attendre, toutefois, l’institution universitaire s’est montrée bien frileuse en termes de reconnaissance vis-à-vis de ce spécialiste de l’anarchisme américain qui, de surcroît, tenait rarement sa langue dans sa poche.

C’est en grande partie pour pallier ces oublis, mais aussi pour saluer son double parcours de chercheur et de militant, que nous avons eu l’idée de lui offrir ce livre.


Janvier 2017
288 pages
prix de vente public : 18,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-096-6
nos références : 218



ALBEROLA Octavio
La révolution entre hasard et nécessité

«  Il n’y a pas d’autre alternative aujourd’hui que celle de se révolter ou d’être complice de ce que le monde peut advenir aux mains des obsédés par les richesses, le pouvoir et le développement technologique.  »

La lecture du texte d’Octavio Alberola met en évidence une continuité dans sa vie, dans ses actions, comme dans ses présupposés fondamentaux. Une continuité qui s’est manifestée tout au long de ses soixante-dix ans d’activité militante.

Ce livre s’inscrit dans l’effort de rénovation de l’anarchisme et dans l’émergence, un peu partout dans le monde, de nouvelles sensibilités subversives. Nous nous en réjouissons.


Novembre 2016
122 pages et 14 pages de photographies
prix de vente public : 12,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-094-2
nos références : 217



AUZIAS Claire et HOUEL Annik
La grève des ovalistes (Lyon, juin-juillet 1869)

Cette grève des ovalistes, réputée première grande grève de femmes ouvrières en France, est exemplaire des enjeux qui traversent l’histoire des femmes et l’histoire de la classe ouvrière, deux histoires rarement menées sur la même ligne de front, et dont la confiscation de la parole des femmes est le symbole.

Juin 1869 : 1 800 femmes sortent de leurs ateliers lyonnais et se mettent spontanément en grève. Elles sortent aussi leurs malles puisque leur lieu de travail est aussi leur lieu de vie, et si c’est cette spectaculaire occupation de la rue qui est mise en avant par la presse, ce n’est pourtant pas ce que les militants ouvriers qui vont s’intéresser (enfin) à elles vont retenir.


Octobre 2016
184 pages
prix de vente public : 14,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-093-5
nos références : 216



0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70