Avril 1991 – IRL dans son nouveau local, 5 rue Diderot

Après avoir quitté la rue Pierre Blanc, IRL s’est retrouvé seul dans un petit local au rez-de-chaussée du 5 de la rue Diderot, sur les Pentes de la Croix-Rousse toujours. Ce local sera occupé jusqu’en 2000, date à laquelle l’équipe d’IRL, qui aura abandonné la revue pour se consacrer à l’édition (Atelier de création libertaire), rejoindra le local de l’imprimeur MAB, rue Burdeau.

Quelques mois ont passé depuis les photographies prises rue Pierre Blanc. Si l’équipe est la même (Alain, Jean-Marc et Mimmo), si la table de montage a été conservée, la composphère a été abandonnée pour un premier ordinateur.

1991-04-local-irl-rue-diderot-3

Post to Twitter

Milieu des années 1980 – le local d’IRL

La revue IRL a conservé le local de la rue Pierre Blanc jusqu’à la fin. Nous sommes ici dans la deuxième moitié des années quatre-vingt et une partie de l’équipe est au travail. Au fond, Jean-Michel travaille sur la table de montage, à faire visiblement de la « titraille ». Jean-Marc, est assis devant la composphère, machine électronique qui permettait de préparer les textes (on ne la voit pas car elle est cachée par…) . Alain, au premier pas, se gratte la tête.

Mimmo est derrière l’objectif, comme à son habitude.

local-irl-vers-1985-86

Post to Twitter

Assemblée générale de la revue IRL, le 24 septembre 1978 (3)

Cette fois-ci, nous avons retrouvé la pellicule toute entière. Les photos précédentes (1 et 2) avaient eu un tirage papier pour être insérées dans la revue IRL. Trois périodes dans ces photos : le repas convivial,  jardin des plantes, qui se trouvait à 50 mètres à peine du local de la rue Pierre Blanc, la séance photo scénarisant la foule venant acheter son IRL, et, pour finir, la réunion à l’intérieur même du local. Les photos sont très sombres mais on peut reconnaître pratiquement toutes les personnes qui ont participé à cette AG.

(photos de Joël Fieux)

Post to Twitter

7 octobre 1980 – Manif suite à l’attentat de la rue Copernic

Suite à l’attentat de la rue Copernic, à Paris, des manifestations ont lieu dans toute la France. A Lyon, le Collectif libertaire avait défilé derrière une banderole « Contre tous les fascismes, l’action directe », ce qui ne manqua pas d’attirer nos amis de la police qui pensa avoir à faire au groupe lyonnais d’Action directe manifestant contre tous les fascismes. En fin de manifestation, Alain Thévenet, directeur de la publication de la revue IRL,  fut arrêté par la police avec deux autres personnes.
On reproche au Collectif libertaire la distribution d’un tract « les nazis… et les autres ». Dans ce tract, on pouvait lire, entre autres :  « 

Le nazisme ce n’est pas seulement la bande de poseurs de bombes qui frappe rue Copernic et ailleurs, ni ceux qui se réclament ouvertement de son idéologie. C’est aussi tout un réseau d’organisation, de structure, de lieux de réunion, de moyens mis à leur disposition…

Et de citer l’UNI, le PFN, le cercle Charles Péguy, ainsi que les noms de Francisque Collomb (maire de Lyon), de Jacques Goudet (président de la tristement célèbre université Lyon III, repère de fascistes notoires) et d’autres encore.

Post to Twitter

Fontaura

Vicente Galindo, dit Fontaura, était un des vieux militants de la CNT que l’on voyait régulièrement dans les débats à la Gryffe. Pendant la guerre d’Espagne, il avait été journaliste. Sa passion de l’écrit se voit au travers de sa bibliothèque. Mimmo Pucciarelli l’avait interviewé, en 1986, pour la revue IRL.

1986-interview de Fontaura pour IRL

(Photo Mimmo Pucciarelli)

Post to Twitter

Sortie IRL numéro 31

Fin janvier 1981 sortait le numéro 31 de la revue IRL (Informations et réflexions libertaires). A chaque nouvelle parution, il fallait encarter le journal, préparer les abonnements et les envois groupés. Quelqu’un en a profité pour photographier tout ce petit monde…

(Photos Mimmo Pucciarelli)

Post to Twitter