Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


Pour commander ce livre (comment commander)

- février 2001
- 121 pages
- prix de vente public : 9,15 EUR
- ISBN : 2-905691-69-7
- nos références : 096


Pour en savoir plus

Du même auteur :
FELICI Isabelle
Chanter la lutte
Vivre l’anarchie
Poésie d’un rebelle
 


FELICI Isabelle

La Cecilia
Histoire d’une communauté anarchiste et de son fondateur Giovanni Rossi

Ceciliae

Suivant la vague d’émigration italienne vers le Brésil, Giovanni Rossi, vétérinaire pisan, anarchiste de cœur et défenseur du socialisme expérimental, part en 1890, en compagnie de quelques camarades, pour fonder une communauté basée sur les principes anarchistes, un projet qu’il avait vainement tenté de réaliser en Italie. Après maintes péripéties, alternant des périodes d’enthousiasme et de total découragement, la Cecilia est dissoute en 1894.

Voyage, amour, exotisme, grands idéaux mais aussi grandes déceptions, tout concourt à donner un caractère exaltant à cette expérience de vie communautaire à laquelle ont déjà été consacrés un roman, une chanson, un film, une pièce de théâtre.
Cette étude, basée sur du matériel d’archives et des journaux d’époque, retrace toute l’histoire de la colonie, depuis la naissance du projet dans les rêves du tout jeune Rossi jusqu’aux traces laissées dans l’imaginaire de ceux qui se sont intéressés, de près ou de loin, à la Cecilia.
Isabelle Felici est maître de conférences à l’Université de Toulon et du Var. En 1994, elle a soutenu à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III une thèse de doctorat sur les journaux anarchistes publiés en italien au Brésil au tournant du xxe siècle. Ses recherches portent sur l’émigration italienne et ses manifestations culturelles. Suivant la vague d’émigration italienne vers le Brésil, Giovanni Rossi, vétérinaire pisan, anarchiste de cœur et défenseur du socialisme expérimental, part en 1890, en compagnie de quelques camarades, pour fonder une communauté basée sur les principes anarchistes, un projet qu’il avait vainement tenté de réaliser en Italie. Après maintes péripéties, alternant des périodes d’enthousiasme et de total découragement, la Cecilia est dissoute en 1894.
Voyage, amour, exotisme, grands idéaux mais aussi grandes déceptions, tout concourt à donner un caractère exaltant à cette expérience de vie communautaire à laquelle ont déjà été consacrés un roman, une chanson, un film, une pièce de théâtre.
Cette étude, basée sur du matériel d’archives et des journaux d’époque, retrace toute l’histoire de la colonie, depuis la naissance du projet dans les rêves du tout jeune Rossi jusqu’aux traces laissées dans l’imaginaire de ceux qui se sont intéressés, de près ou de loin, à la Cecilia.


Isabelle Felici est maître de conférences à l’Université de Toulon et du Var. En 1994, elle a soutenu à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III une thèse de doctorat sur les journaux anarchistes publiés en italien au Brésil au tournant du xxe siècle. Ses recherches portent sur l’émigration italienne et ses manifestations culturelles.